Voyage nos voyages voyage CE derniere minute Agence voyage Contact
 
CLIN D'OEIL D'IRAN


Circuit 11 ou 13 jrs
du 25-10-2017 au 04-11-2017

au départ de PARIS
  Si l'Iran est un véritable paradis pour les amateurs de nature, il est un trésor précieux pour les historiens et les archéologues, et une réserve sans fin pour les anthropologues et les sociologues. Partez à la découverte de cet immense pays, aussi grand que la moitié de l’Europe, situé au Moyen-Orient, dans le sud-ouest asiatique. Voyager en Iran, au delà de la fascination pour les sites historiques et la beauté des paysages, c’est aussi découvrir le mode de vie des Iraniens, un peuple attaché à ses traditions mais également épris de modernité. L'Iran, ses merveilles d'architecture, ses souvenirs, ses fastes, son avenir...
     
  • Descriptif
  • Hébergement
  • Prix
  • Formalités
  • A savoir
  • Assurances

JOUR 1:
Convocation à l’aéroport de CDG2.
Formalités d’enregistrement. Envol à destination de TEHERAN sur vol régulier
Arrivée à Téhéran. Transfert à votre hôtel Ibis 4*ou similaire.
Nuit à l’hôtel.

JOUR 2:
Petit déjeuner.
Puis visite de la capitale de l’Iran.
C’est une métropole de plus de 15 millions d’habitants, qui a connu une spectaculaire expansion grâce au boom pétrolier après 1970. Elle est située au pied des monts de l’Elbrouz. Elle n’a pas le lustre d’anciennes cités, mais elle possède néanmoins de très beaux monuments.
Visite du bâtiment néo-sassanide du Musée Archéologique d’Iran (1937), qui est dû à l’architecte et archéologue français André Godard ; il est consacré aux collections préislamiques du musée national d’Iran.
Puis, découverte du petit palais de briques qui abrite les céramiques et les objets de verre du Musée Abguineh. Ce musée du verre et de la céramique, logé dans un ancien palais de Vizir, abrite une splendide collection de l’époque achéménide.
Déjeuner dans un restaurant local en cours de visite.
L’après-midi, visite du somptueux Palais du Golestan (ou palais du jardin des fleurs).
Situé au cœur du centre historique, il s’agit de l’ancien palais Qajar, la dynastie qui a régné en Iran de la fin du XVIIIe au début du XXe siècle. Somptueux, il est devenu une référence architecturale. Le palais est entouré par des jardins et un des plus anciens murs de Téhéran.Palais Saad abad, construit par la dynastie Qajar, il fut ensuite habité par Reza Shah, roi de Perse du début du XXe siècle puis par le dernier chah d’Iran, Mohammad Reza Pahlavi, avant la Révolution de 1979. C’est aujourd’hui un musée accessible au grand public. On peut y voir de nombreux objets d’art, beaucoup offerts par la France d’ailleurs (cocorico!). Le parc alentour est aussi très sympa.
Dîner et nuit à l’hôtel à Téhéran

JOUR 3:
Petit déjeuner à l’hôtel.
Visite du Mausolée Imam Zadé Saleh. Ce mausolée est un des lieux les plus saints en Iran. Ce mausolée contient la dépouille Sāleh, un fils du 7e imam chiite Mūsā al-Kādhim
Sur l’esplanade de la mosquée se trouvent également les dépouilles de soldats, certains inconnus, victimes de la guerre Iran-Irak qui sévit entre 1980 et 1988 et occasionna de terribles pertes en vies humaines (entre 300 000 et 1 000 000 côté iranien). Les familles viennent s’y recueillir, sans doute celles qui ont perdu un être cher.
Visite du grand Bazar de Téhéran. Traditionnellement, le bazar de Téhéran a été divisé en couloirs, chacun spécialisé dans différents types de produits, y compris le cuivre, le tapis, le papier, les épices et les métaux précieux, ainsi que des petits commerçants qui vendent tous les types de produits. Aujourd'hui, les produits modernes sont aussi disponibles.
Déjeuner dans un restaurant local.
Apres midi transfert a l’aéroport et vol pour Chiraz
Arrivée et installation à l’hôtel Zandiyeh Hotel 5*ou similaire.
Dîner et nuit à l’hôtel

JOUR4:
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Visite de la ville historique de Chiraz.
Découverte de la Mosquée Nasirolmolk, surnommée "La mosquée rose".
Elle cache derrière sa façade très classique un véritable kaléidoscope géant lorsque l'on s'y rend au petit matin. Les rayons du soleil passent alors à travers les vitraux colorés pour retomber sur le tapis persans. Il est dit que même la plus athée des personnes se laisse aller à une prière ou à une méditation tant le lieu est une invitation à la spiritualité.
Puis, visite du Musée de Narendjestan qui se trouve dans la maison Qavam. La famille Qavam était constituée de marchands originaires de Qazvin, qui devinrent influents sous la Dynastie Zand qui régna de 1750 à 1794. Cette résidence reflète l'élégance et le raffinement communs à la haute société persane durant le 19ème siècle.
Déjeuner dans un restaurant local en cours de visite.
Puis, visite du Mausolée du grand poète d’Iran Hafez.
Découverte de la Madrassa de Khan. Elle témoigne de l’importance de Chiraz comme centre de formation théologique.
Visite du Caravansérail de Saray-E-Mochir.
Temps libre au bazar de Vakil, le plus important de la ville.
Le bazar de Vakil à Chiraz est situé au cœur de l’ancienne ville, construit au XVIIe siècle il fut agrandi et modifié au XVIIIe, XIXe et XXe siècle. A la fois témoignage de l’architecture en brique et du mode de vie de ces époques, c’est aussi un lieu de vie foisonnant d’odeurs, de couleurs et de bruits. Il se compose d’une allée principale couverte de voûtes en briques et d’une succession de cours latérales, anciens caravansérails, qui viennent se greffer à la composition générale.
Visite de la porte du Coran (Darvazeh Ghor’an), qui renferme un grand Coran protecteur de la ville et de ses habitants.
Dîner et nuit à l’hôtel

JOUR 5:
Petit déjeuner à l’hôtel.
Départ pour Persépolis le site archéologique le plus impressionnant du pays, avec les palais de Darius et de Xerxes.
Persepolis, qui signifie « la cité Perse », a été construite par Darius Ier pendant l’empire des Achéménides (autour de 500 avant J-C). Contrairement à Ephésus en Turquie, Persepolis n’est pas véritablement une ville. C’est une succession de constructions monumentales qui servaient de centre administratif et politique pour l’Empire Perse.
Continuation vers Naghch-E-Rostam, la nécropole des rois Achéménides et Sassanides avec leurs fameux bas-reliefs et Naghch-E-Radjab. Il représente une image d'un homme que les spécialistes pensent être d'origine Élamite. La représentation fait partie d'une plus grande peinture murale, dont la plupart fut enlevé à la demande du Roi Sassanide Bahrâm II (276-293).
Déjeuner en cours de route.
Puis, route pour Pasargades classée au Patrimoine Mondial par l’UNESCO. Elle fut la première capitale dynastique de l’Empire achéménide, fondé au VIème siècle avant J.C. par Cyrus II le Grand. Ses palais, jardins et le mausolée de Cyrus constituent de remarquables exemples de la première période de l’art et de l’architecture achéménide, et des témoignages exceptionnels de la civilisation perse.
Visite du site et du mausolée de Cyrus 1er, dit Le Grand. Le site archéologique couvre 1,6 km² et les ruines sont très éparpillées. Le cœur de Pasargades est sa citadelle, qui est connue sous le nom de Tell-i-Takht (ou Toll-e Takht "Trône colline"). Elle donne sur un jardin "Paradis" au Sud et sur le complexe palatial lui même. Ce dernier est constitué de deux petites unités : Le palais résidentiel et un palais salle d'audience. On trouve aussi une porte monumentale et une tour appelée par les gens du pays, Zendan-i Suleiman.
Puis, route pour Yazd, qui compte parmi les plus belles oasis du pays.
Placée sur les anciennes routes caravanières qui reliaient les grandes villes de Perse à l’Asie Centrale, à l’Inde et à l’Irak, Yazd devint un carrefour commercial important du commerce de la soie et des tapis.
Arrivée et installation à l’hôtel. Moshir al Mamalek Garden Hôtel 4* (Une ancienne maison Persane rénovée en un petit hôtel modeste de catégorie spéciale) ou similaire
Dîner et nuit à l’hôtel a Yazd

JOUR 6:
Petit déjeuner à l’hôtel.
Journée consacrée à la visite de Yazd.
Visite du Jardin de Dowlat Abad.
Il fut édifié en 1736 par un gouverneur sous le règle de Nader-Shâh. Outre la résidence du gouverneur, l’ensemble comporte un jardin persan et un pavillon hexagonal à deux niveaux, dominé par la plus grande Tour à Vent. (ou badgir, ce qui signifie littéralement « attrape-vent »). Sous la tour, le centre du pavillon, occupé par un bassin surmonté d’une coupole, communique, par des baies ou des claustras, avec les différentes pièces. La structure de l’édifice permet, grâce aux courants d’air redirigés par cet astucieux système de conduits d’aération, un rafraîchissement efficace de toutes les pièces du pavillon.
Puis, visite de la Tour du Silence, lieu sacré zoroastrien, dans le désert.
Découverte du Mausolée de Roknaddine, le fondateur de la mosquée de Jame.
Visite du Temple du Feu. Dans ce petit temple zoroastrien le feu sacré brûle en permanence. Allumée à Chiraz il y a plus de 1’500 ans, et transférée à Yazd vers 1940, sa flamme ne s'est jamais interrompue. Entretenue avec du bois noble de prunier, la précieuse combustion est alimentée par un mage (prêtre zoroastrien). Symbole de la pureté et de lumière vitale, le feu est au centre de nombreuses cérémonies zoroastriennes.
Déjeuner dans un restaurant local en cours de visite.
Visite de la Mosquée de Jame qui date du 14eme siècle et de la place et le portail de Mir Tchakhmagh, célèbre gouverneur de la ville à l’époque Timuride.
Découverte du Bazar de Yazd, et temps libre.
Visite du Musée de l'eau, afin de connaître l’histoire, les enjeux et les techniques de captation et de conservation de l’eau à Yazd.
En fin de journée, découverte d'une maison de force où les iraniens d'aujourd'hui continuent de mettre en pratique une tradition ancestrale. Les iraniens possèdent en effet un art martial traditionnel qui se serait développé à l’époque des Sassanides, à l’époque des menaces que faisaient peser les arabes sur l’Iran. Ce sport, qui mêle l’entrainement physique et la pratique de la lutte, se pratique dans un lieu spécialisé, la « maison de force » (zurkhaneh), au son des percussions et sous les incantations d’un meneur, le morshed, qui invoque Dieu et les saints pour donner du cœur aux participants.
Dîner et nuit à l’hôtel.

JOUR 7:
Petit déjeuner à l’hôtel.
Puis, route vers Naïn, ancienne ville caravanière, située au carrefour des routes de Yazd et d’Ispahan, est une petite ville qui était autrefois réputée pour ses tapis.
Visite de la Mosquée de Vendredi. Les éléments les plus anciens de cette célèbre mosquée remontent à la première moitié du 10ème siècle. Caractéristique notable, la cour intérieure, de style abbasside, est ceinturée d'arcades sans iwan. Seules quatre mosquées " primitives " de ce type sont encore accessibles en Iran. Le remarquable mihrab possède un décor extrêmement original datant de 940.
Déjeuner dans un restaurant local en cours de visite.
Puis, visite de la Maison de Pirniya (Petit Musée), qui est un parfait exemple des maisons désertiques de cette région en termes d'architecture et d'art et a été construit dans la période safavide. La maison se compose d'un extérieur, un intérieur, un profond jardin, une salle de silo et toutes les installations nécessaires à la maison d'un seigneur à l’époque. Lorsque vous entrez dans la maison et que vous passez le premier couloir, vous atteignez une salle octogonale appelée hashti, qui avait l'habitude d'être une salle d'attente pour les clients et les visiteurs. Belles peintures d'histoires coraniques, livre de poèmes célèbres et de calligraphie exquise décorent le salon.
Continuation vers le village de Mohamadieh, très beau petit village traditionnel a la limite du désert avec ses Tours du Vent, ses citernes, ses qanats (canaux) et ses maisons traditionnelles,
Puis, visite des vestiges de la Forteresse d’Ababafie, renfermant de minuscules ateliers troglodytiques et les Filatures des Mollahs, avec leur ancestrale technique de tissage a l’intérieur de grottes.
Continuation pour Ispahan et installation à l’hôtel Kowsar Hotel 5* ou similaire.
Dîner et nuit.

JOUR 8:
Après le petit-déjeuner à l’hôtel, visite d’Ispahan l’ancienne capitale renfermant de véritables joyaux architecturaux. Elle considérée comme la « Florence de l’Orient ».
Visite de la place de Naghch-E-Jahân. La place était connue autrefois sous le nom de « place du Chah ». Elle est maintenant connue sous le nom de « place de l’Imam Khomeiny ». Située au centre de la ville, c’est l’une des plus grandes places du monde, et elle est classée au Patrimoine Mondial par l’UNESCO.
La place est entourée d’importants monuments de l’époque safavide.
Visite de la Mosquée de l’Imam, un exemple magnifique de mosquée iranienne.
Temps libre au grand bazar d’Ispahan.
Déjeuner dans un restaurant local en cours de visite.
Visite de la Mosquée de Cheikh Lotfollah à l’est de la place, une mosquée sans minaret dont la coupole, couleur de poix, et ses surfaces internes, sont d’une beauté et d’une finesse sans pareil.
Continuation avec la visite du Palais d’Ali Ghapu, un palais impérial à six étages. Ali Ghapu" signifie " porte magnifique", car ce palais original devait au départ servir de porte menant aux palais royaux. Il s’est ensuite transformé en résidence officielle. Cette grande et massive structure rectangulaire est riche de fresques murales et d’une décoration intérieure somptueuse.
Le palais date du début du XVIIe siècle. Son pavillon principal présente deux niveaux : le rez-de-chaussée est occupé par une porte monumentale suivie d’un vestibule tandis que l’étage est un portique à 18 colonnes de bois décorées de chapiteaux à muqarnas qui soutiennent un plafond marqueté. Le grand balcon couvert ainsi constitué faisait office de tribune royale lors des manifestations qui se déroulaient sur la place.
Visite du palais de Tchehel Sotoun, ce qui signifie « Quarante Colonnes ». Le palais possède un grand nombre de colonnes. Celles-ci ne sont cependant pas forcément quarante, ce nombre étant utilisé en persan pour signifier l’abondance. Construit au XVIIe siècle, le palais est l’un des rares palais qui subsistent de l’Ispahan safavide, capitale somptueuse réaménagée par Shâh Abbâs Ier dans le premier quart du XVIIe siècle. Entouré d’un jardin, dominant un long bassin, ce palais comprend un grand portique, au toit et aux colonnes de bois, plusieurs petites salles et une grande salle voûtée réservée aux réceptions.
Dîner et nuit à l’hôtel.

JOUR 9:
Petit déjeuner à l’hôtel.
Puis, route entre désert et montagnes vers la petite ville de Natanz, cachée derrière de luxuriants jardins. Natanz est une petite ville située le long de la route reliant Yazd et Qom, un peu au nord d’Ardestan. On y trouve un ensemble d’époque il-khanide.
Arrivée et visite de la Mosquée de Jameh, dont le minaret et le dôme en forme de cône, se distinguent d’un quartier de maisons en terre par leurs mosaïques turquoise. Sur sa façade, un chef d’œuvre de mosaïques turquoise et de pierres gravées.
Déjeuner dans un restaurant local.
Continuation vers Kachan ville située dans une oasis. Elle a été célèbre pendant des siècles pour la qualité de ses faïences, ses tapis et ses soieries. Shah Abbas 1er aimait beaucoup cette ville et il choisit d’y être enterré.
Installation à votre hôtel Morshedi House ou similaire.
Dîner et nuit à l’hôtel à Kachan

JOUR 10:
Petit déjeuner à l’hôtel.
Visite de la ville, en commençant par le jardin de Fine, conçu par le grand Roi Shah Abbâs 1er. Ce magnifique parc, doté de bassins et de vergers, offre une version persane du Paradis. Toujours très apprécié pour ses sources naturelles, il abrite les vestiges du palais du shah et d’autres monuments séfévides et qadjars.
Puis découverte du mausolée de Chazdeh Ibrahim.
Construit sous les Qadjars, ce mausolée se caractérise par de belles faïences, des minarets colorés et un joli patio.
Continuation avec la visite de la maison des Boroudjerdis, ancienne maison privée de riches négociants en artisanat. La maison se compose d’un pavillon d’été et d’un pavillon d’hiver, donnant sur un ravissant patio. La maison a également conservé une très originale tour à vent.
Apres midi visite de la ville de Qom
Dîner dans un restaurant local.
Transfert a l’aéroport pour vol de retour vers l’Europe ou nuit a l’hôtel à Téhéran si l’extension pour Tabriz est choisie.

JOUR 11:
Petit déjeuner à l’hôtel.
Transfert a l’aéroport pour vol de retour vers Paris CDG 2.

EXTENSION SUR TABRIZ

JOUR 11:
Tôt le matin envol à destination de Tabriz.
Journée consacrée à la visite de Tabriz, capitale de l'Azerbaïdjan oriental (région de l'Iran) se situe dans une vallée au pied des monts Sahand. L'histoire, la culture, la cuisine... de cette grande agglomération sont à la croisée des influences iranienne et azéries. Sa Mosquée bleue figure parmi les chefs-d'œuvre de la décoration émaillée iranienne. De ce monument du 15e siècle, subsiste la façade, quelques piliers, des sections de voûtes et un reste de coupole. La ville mérite également une visite pour les tours et la muraille de sa citadelle, dont l'origine remonte à l'occupation mongole au 14e siècle. Et n'oubliez son célèbre et très ancien bazar!
Le bazar, la mosquée de vendredi, Mosquée bleu, musée d’Azerbaïdjan. Excursion au village troglodyte de Kandovan.
Déjeuner en cours de route.
Retour à Tabriz.
Dîner et nuit à Tabriz.

JOUR 12:
Petit déjeuner.
Puis départ pour la visite du monastère Arménien Saint-Stepanos ou Saint-Étienne situé à proximité de la ville iranienne de Jolfa, dans la province de l'Azerbaïdjan de l'Est, proche de la frontière des pays Azerbaïdjan et l’Arménie.
Érigé au IXe siècle, il a été reconstruit sous les Séfévides après avoir subi plusieurs tremblements de terre. Le complexe monastique figure sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 6 juillet 2008,
Les monastères arméniens de l’Iran représentent, depuis les origines du christianisme et de manière certaine depuis le VIIe siècle, la manifestation permanente de la culture arménienne en direction et au contact des civilisations perse puis iranienne. Ils témoignent d’un panorama très large et raffiné des contenus architecturaux et décoratifs de la culture arménienne, en interaction avec d’autres cultures régionales : byzantine, orthodoxe, assyrienne, perse, musulmane.
A la croisée des routes reliant le Proche et l’Extrême-Orient, l’Iran a accueilli plusieurs religions sur son sol : le mazdéisme, transformé par Zarathoustra, le manichéisme, dont les diverses ; influences ont atteint l’Occident et la Chine, le judaïsme, qui a conservé plusieurs souvenirs de l’histoire antique de la Perse, le mithriacisme ou culte de Mithra, qui devint la religion des légions romaines, le nestorianisme, et le christianisme arménien, qui a fait de l’Arménie le premier État chrétien. Dès l’époque musulmane, l’Iran est devenu la terre des soufis et d’une extraordinaire floraison de la philosophie platonicienne et mystique. Au XVIe siècle, le chiisme, proclamé religion officielle, fit de l’Iran un monde à part dans l’Islam. Ce voyage exceptionnel vous invite à visiter les principaux sites sacrés qui ont façonné l’Iran des religions, de la ziggurat des Élamites au sanctuaire de l’Imam Rezâ à Mashhad, en passant par les présences subtiles du soufisme et les feux pérennes des zoroastriens.
Déjeuner en cours de route.
Selon vos horaires de vols, transfert a l’aéroport pour vol pour Téhéran.
Arrivée et transfert à votre hôtel Ibis 4*ou similaire.
Dîner et nuit.

JOUR 13:
Petit déjeuner à l’hôtel.
Transfert a l’aéroport pour vol de retour vers Paris CDG 2.

L'ordre du circuit et des visites peuvent être modifiés pour des raisons techniques, sans pour autant altérer le contenu du programme.


Téhéran : Ibis Hotel 4*ou similaire
Chiraz : Zandiyeh Hotel 5*ou similaire
Yazd : Moshir al Mamalek Garden Hotel (Une ancienne maison Persane rénovée en
un petit hôtel modeste de catégorie spéciale) ou similaire
Ispahan : Kowsar Hotel 5* ou similaire
Kachan : Morshedi House ou similaire
Tabriz : Kaya Laleh Park 5* ou similaire

2450 €

BASE 16/20 PERSONNES


NE COMPREND PAS
. Les frais de visa 120€ au total (Soit 75€ à l’arrivée et 45 € de frais de service).
. Le supplément chambre individuelle + 450 €
. Les boissons, les pourboires, les dépenses personnelles.
. Les visites et excursions non mentionnées au programme.
. Les repas non mentionnés au programme, les soirées spéciales.

L'EXTENSION 3 JOURS AVEC TABRIZ + 450€/PERSONNE et + 170 € la chambre seule

LE TARIF COMPREND
- Les vols directs internationaux Paris / Téhéran / Paris sur vol
- Les taxes d’aéroport de tous les vols 265€ à ce jour et modifiable
- Le vol national Téhéran / Chiraz
- La taxe d’aéroport
- Les services d'un guide francophone sur tout le circuit.
- Tous les transferts.
- L’hébergement en chambre double en hôtels 4* et 5* norme nationale Iranienne
- Les petits déjeuners, les déjeuners et les dîners du programme
- Les visites mentionnées au programme.
- Le transport en minibus ou en autocar climatisés.
- Les assurances assistance, rapatriement et bagage
- L’assurance annulation avec maladie antérieure
- Les pochettes de voyages (1/personne)
- Une réunion d’information avant le départ si souhaité
- La garantie financière GROUPAMA
Avec l’extension :
- Le vol domestique (Téhéran /Tabriz / Téhéran)
- les visites de l’extension
- Les repas de l’extension

Visa
L'enregistrement des visas sera effectué par notre service. Dans ce cas, une version lisible du passeport ainsi qu’une photo d’identité doit être envoyée avec la réservation. Le formulaire d’inscription sera envoyé a votre service afin d’être rempli et retourné. Nous vous enverrons ensuite le numéro d'enregistrement du visa avec lequel vous pourrez obtenir votre visa à l'aéroport.

La devise
1€ vaut environ 34 000 Rials iraniens.

Carte bleue ou cash?
On ne peut pas utiliser sa carte bleue dans les distributeurs de billets iraniens. Il est donc nécessaire d'emporter du cash. Les commerçants acceptent volontiers les euros et les dollars. Mais, pour les achats dépassant environ 400 € (un tapis, des bijoux), les commerçants disposent de terminaux bancaires: le compte est alors débité par une banque située en dehors de l'Iran.

Quel décalage horaire?
Le décalage est de +2h30.
En heure d'hiver et en heure d'été, quand il est midi à Paris, il est 14h30 à Téhéran.

Peut-on prendre les transports en commun?
A Téhéran et dans les grandes villes, il est préférable de prendre le taxi. Un réseau de bus relie les grandes villes entre elles et les routes sont en assez bon état.

Comment s'habiller quand on est une femme?
En Iran, les femmes doivent être entièrement couvertes, on ne doit pas deviner leur corps quand elles se déplacent: pantalon couvert par une tunique, robes ou jupes longues, manches longues. Le foulard doit couvrir le coup et être porté dès la descente de l'avion dans tous les espaces publics. Concrètement, il ne peut être retiré que dans la chambre d'hôtel. On le garde toute la journée et en tout lieu, même au restaurant. Lorsqu'on est invité par des Iraniens, on peut l'ôter à condition que les autres femmes en fassent autant. En été, il est possible d'être nu-pieds.

Comment s'habiller quand on est un homme?
Les hommes doivent porter pantalon, chemise ou T shirt: pas de short ni de débardeur.

Peut-on voyager seule quand on est une femme?
«On n'est jamais ennuyé dans les rues: pas de regards déplacés, pas de harcèlement dans les bazars», affirme Josiane Durant, qui voyage en Iran depuis plusieurs décennies. Une femme peut très bien réserver une chambre d'hôtel seule, manger seule dans un restaurant et se promener seule dans les rues.

Quelle attitude adopter en couple?
Discrète: il faut éviter de se toucher ou de s'embrasser en public, comme d'ailleurs dans la plupart des pays d'Orient.

Que met-on dans sa valise?
Au printemps en en automne, privilégier des vêtements légers, en fibres naturelles: coton, lin. A l'intérieur du pays, pour le matin et le soir, des vêtements plus chauds. En été, des vêtements très légers mais… suffisamment couvrants et opaques.
L'alcool
La consommation d'alcool est interdite dans le pays. Ne pas tenter d'en apporter dans sa valise.


Santé
Sous réserve des indications données ci-après, l’état sanitaire du pays est satisfaisant.
Le corps médical est de bonne qualité.
L’attention des voyageurs est toutefois appelée sur les pénuries de médicaments, liées aux difficultés d’approvisionnement des hôpitaux et des pharmacies en produits importés.

Décalage horaire : + 2h30 en hiver, + 3h30 en été.

Ce circuit est des fois fatiguant car il y a des levers matinaux et des parcours en voiture, minibus et autocar, mais indispensables à la découverte de certains sites. Les voitures, minibus et les autocars ne sont pas toujours aux critères internationaux de confort, mais sont tout à fait convenable.
Les hôtels n’ont pas le même standard que les standards européens, ni l’uniformité d’une ville à l’autre. Leur catégorie est un peu inférieure.
Les guides locaux n'ont pas toujours une maîtrise parfaite de la langue française. Un accent peut rendre la compréhension parfois difficile. Mais ils ont une grande disponibilité, gentillesse et le désir de vous faire découvrir leurs régions.
Tenues vestimentaires exigées : le port du foulard, des vêtements amples recouvrant les bras et jambes pour les femmes; pantalons longs pour les hommes (pas de tee-shirt sans manches). Interdiction de boire de l'alcool.
Pourboires usuels : le guide organise la collecte auprès des participants au début ou a la fin du circuit. Il faut laisser un pourboire minimum de 4€ par jour et par personne pour chaque prestataire. Les pourboires du guide et du chauffeur restent à votre appréciation.

ASSISTANCE ET RAPATRIEMENT
ANNULATION AVEC MALADIE ANTÉRIEURE


 




Adhérent à GAT – Agrément IM 013100109 - Siret 381 845 924 00020 – Association Loi 1901